Accueil >> Les nouveautés >> Les actualités >> Nouveauté dans l'équipe de médecine du sport d'ICOS
Ondes de Choc Focales

Nouveauté dans l'équipe de médecine du sport d'ICOS

L'utilisation clinique de la lithotritie remonte à 1980. Elle fut initialement employée en urologie pour la destruction non-invasive des calculs rénaux.

Depuis les années 90, plusieurs études ont démontré la capacité des ondes de choc (ODC) extracorporelles à traiter les tendinopathies chroniques quelles que soient leur localisation.

Les ODC focales sont d’origine ultrasonore de très haute énergie, elles agissent directement dans les tissus, et à distance de la peau (jusqu’à une profondeur de 6 cm).

Il s’agit de traumatiser par les ODC le tendon pathologique pour stimuler une cicatrisation. La production d’une hyper-vascularisation locale est susceptible d’augmenter le métabolisme local de renouvellement cellulaire.

Les ODC focales peuvent être utilisées en 2e ligne après échec des ODC radiales, qui sont des ondes de pression mécanique et qui agissent plus superficiellement. 

Elles ont aussi l’avantage en pratique de moins ressentir les percussions au contact de la peau.

Le protocole habituel se fait le plus souvent en 4 séances, une par semaine.

L'équipe de médecine et traumatologie du sport de l'Institut de Chirurgie Orthopédique et Sportive, les docteur Clément Amiot, docteur Benjamin Dessart, docteur Mathias Giustiniani et docteur Stéphane Hours, sont à votre écoute pour vous conseiller et vous faire bénéficier de leur expertise dans le traitement de ces pathologies spécifiques du genou.

Le succès du traitement est souvent visible dans un délai d’un mois après  la fin du traitement.